Retour vers Patrimoine naturel

Le jardin de l'Évêché

Senlis - Jardins de l'évéché 01

Les origines du jardin de l’Évêché se perdent dans l’histoire.

Prochainement ouvert au public, il est aménagé sur l’emprise de l’ancien fossé sec qui bordait le pied de l’enceinte de la ville entre le IIIe siècle et le haut Moyen Âge. Au cours des différentes phases d’aménagement du palais épiscopal et de la cathédrale, le fossé est comblé pour permettre la création d’un jardin qui apparait sur les plans, ainsi que le puits qui s’y trouve toujours, à partir du XVIIIe siècle. Le jardin de l’évêché est également évoqué sur des gravures pittoresques des années 1830. Il est ré-aménagé dans les années 1930 à l’initiative du peintre Charles-Jean Hallo. L’actuel jardin d’inspiration médiévale, qui s’étend sur 2000 m² est une création du service paysage de la Ville de Senlis, consécutive à la restauration de l’ancien palais épiscopal achevée en 2012.
Le jardin actuel se présente sous la forme d’un "hortus" ou "hortulus", un potager garni de plantes utilisées au Moyen-Âge à des fins alimentaires ou médicinales. Les carrés sont délimités par des "plessis", une technique qui permet de réaliser des clôtures à bon prix, au moyen de branches pliées et entrelacées.
Outre de multiples variétés de roses, le jardin rassemble des essences variées, parmi lesquelles on remarque entre autres :