Retour vers Mobilité & Transports

Senlis, ville à la mobilité douce !

Il existe la douceur de vivre, et désormais aussi la douceur de se déplacer…

L’actualité réglementaire, avec l’entrée en vigueur au 1er janvier 2018 de la loi dite MAPTAM (pour « modernisation de l’action publique et d’affirmation des métropoles ») amène à aborder la politique de stationnement de Senlis et donc la question plus générale de la mobilité et des déplacements. Le sujet est diversement apprécié selon que l’on se situe du point de vue du piéton, de l’automobiliste, de la personne à mobilité réduite, du commerçant, du résident, du visiteur touriste, du professionnel venant à Senlis pour le travail… Et chacun peut être tout cela alternativement ! Cette diversité d’angles de vues invite à une recherche de compréhension mutuelle et à une approche que la municipalité s’efforce de rendre consensuelle. Car le sujet déchaîne les passions. Le rôle des élus et du service public est bien de créer et de maintenir dans le temps les conditions d’une cohabitation la plus respectueuse possible entre tous les utilisateurs du domaine public. Cette gestion des espaces doit se mener en veillant aux plus vulnérables et en prenant en compte les critères plus généraux, et néanmoins vitaux, de sécurité, de qualité de l’air, de fluidité dans la fréquentation des espaces publics… C’est pourquoi, depuis 2011, l’équipe municipale n’a cessé de réfléchir puis de déployer des actions et des aménagements parfois audacieux, dont l’objectif est bien d’accompagner Senlis dans l’ère de « l’Humain au cœur de la ville », comme le démontrent l’ensemble des réalisations illustrées dans ce dossier.

 

SE-336_Janvier-2018_Ima voies apaisées-1

 

Rue Rougemaille : place aux piétons les soirs d’été

Depuis l’été 2017, et sur une impulsion des commerçants et restaurateurs de la rue, une convention a été signée avec la ville afin d’instituer, pendant la période estivale, la piétonisation complète de la rue entre 19h et minuit chaque soir. Le succès a été au rendez-vous dès la première année et « l’autogestion » de la rue illustre la réussite d’un partenariat Ville-commerces, porteur de promesses. Cette opération piétonne se renouvelle donc chaque année désormais.

Un marché hebdomadaire sécurisé !

La piétonisation intégrale du marché des mardis et vendredis matins, a été mise en place début octobre 2017 pour le confort et la sécurité des consommateurs. La cohabitation des véhicules et des piétons, un temps tolérée, devenait en effet source d’anxiété pour les utilisateurs du marché.
 

Un Transport Urbain Senlisien gratuit pour ses passagers !

Depuis 2000, Senlis dispose d’un transport collectif qui, du lundi au samedi (et même le dimanche pour la ligne 2) permet de circuler gratuitement dans les différents quartiers de Senlis. Ce service est accessible à tous, entre 6h  et 20h pour relier, par les principaux axes de la ville, tous les sites à forte demande : hôpital, centre-ville, zones commerciales de Brichebay, Bon-Secours, Val d’Aunette et centre Intermarché, collèges, lycées, gare routière, cinéma, complexes sportifs, cité judiciaire... 53 points d’arrêts pour 5 lignes, près de 2000 voyages par jour en moyenne en période scolaire. Un réseau en adaptation permanente et régulière, afin de correspondre, au plus près mais dans un cadre financier maîtrisé, aux besoins de sa grande variété d’utilisateurs : jeunes, scolaires, salariés des zones d’activité…
 

Des voies cyclables qui tracent leur route

En cours de déploiement dans Senlis, leur tracé désormais matérialisé de façon visible traduit la stratégie d’ensemble de promouvoir un mode de transport adapté à la configuration de notre ville médiévale. Agile et non polluante, la petite reine a de nombreux adeptes et les contresens cyclables instaurés dès 2011 témoignent d’une volonté de leur faciliter la vie, tout en réduisant le trafic routier ! La réflexion pour créer davantage de zones d’attache des vélos est en cours, dans le respect des contraintes relatives au centre-ville classé.
 

Une voie verte en cœur de ville…

Maintenant sous gestion intercommunale, l’ancien délaissé ferroviaire acquis par la ville en 1994 est devenu, depuis 2015, une véritable voie verte que ses utilisateurs de plus en plus nombreux se sont appropriés comme un boulevard végétal en pleine ville. Reliant d’est en ouest la ville par son cœur, elle permet aux sportifs comme aux promeneurs d’entretenir leur ❤ ! Son allongement à l’est comme à l’ouest sont à l’étude à la Communauté de Communes Senlis Sud Oise.
 

Bientôt, un nouvel EcoQuartier, connecté à la ville

Voilà bien longtemps que Senlis n’avait accueilli autant de grues de construction ! Signe du dynamisme retrouvé de sa gestion, notre cité capétienne voit actuellement éclore de nombreux chantiers d’habitat. Les montages réalisés, qui panachent tous les types de logement (social, intermédiaire, en accession libre…) sont conformes à la volonté d’offrir le choix d’un parcours résidentiel complet aux Senlisiens actuels comme futurs.
Le choix d’un EcoQuartier, qui peut sembler audacieux, révèle aussi et surtout la capacité de Senlis à faire coexister patrimoine riche et reconnu, et conscience sociale et environnementale. Son site privilégié, à la frange entre centre-ville et voie verte, au pied de la gare routière intermodale en fait LE futur lieu de vie senlisien recherché, dont l’ADN de lieu de vie serein appelle à des modes de déplacement sans pression automobile.
 

Recharge électrique sur l’espace public

Trois bornes de recharge électrique, pour chacune deux véhicules, ont été implantées par le Syndicat d’Énergie de l’Oise SE60 avec le concours des Investissements d’Avenir de l’État confiés à l’ADEME. Elles sont actuellement disponibles sur les deux places de parking que la ville de Senlis a mises
à disposition sur chacun des trois emplacements : Cours Boutteville, et sur les parkings Ordener et Yves Carlier Senlis.
 

Une commission « Accessibilité pour tous » instaurée dès 2011

Animée de la volonté d’intégrer, chaque fois que possible, les besoins et attentes de tous les utilisateurs de l’espace public, valides comme à mobilité réduite, cette commission accueille des représentants de structures associatives du monde du handicap et de la mobilité. Cette diversité intégrée au sein des structures municipales permet de mieux appréhender le spectre complet de la vigilance nécessaire en matière d’aménagement urbain. Grâce à des séances de déambulation en fauteuil roulant par exemple, ou de repérage urbain, des évolutions ont pu être apportées aux voiries, au-delà des obligations réglementaires. Et ces adaptations apportent un bénéfice d’usage à tous !
 
 

Compo Mobilité

 

Stationnement à Senlis : le tarif évolue !

La Loi MAPTAM entre en vigueur au 1er janvier 2018. Elle modifie entre autres les modalités de gestion du stationnement payant sur voirie, donnant des compétences supplémentaires aux collectivités territoriales, via notamment la mise en œuvre d’une stratégie de tarification, l’instauration du forfait post-stationnement (FPS), ainsi que les modalités de contrôle du paiement de la redevance de stationnement. Il s’agit par exemple de la possibilité de sous-traiter ce service : la Ville de Senlis a choisi, pour sa part, de continuer à confier cette mission à sa Police Municipale. La politique de stationnement de Senlis, qui sera mise en œuvre de façon progressive dans le temps, a fait l’objet de réflexion et d’échanges au sein de la commission « aménagement, urbanisme et développement durable » du 21 novembre 2017. Elle a pour but de favoriser une meilleure rotation du stationnement. Ainsi, la nouvelle grille tarifaire et le montant du FPS qui s’appliqueront sur les zones payantes actuelles, répondent aux nouvelles obligations légales d’information de l’usager et ont été votées lors du conseil municipal du 14 décembre dernier. Ils sont applicables au 1er janvier 2018.
Dans le nouveau cadre légal, l’amende pénale due, en cas de non-paiement de la redevance de stationnement - auparavant fixée par l’État - est remplacée par un Forfait de Post-Stationnement (FPS) ayant la nature d’une redevance d’occupation du domaine public. Le FPS est dû par l’usager ne s’acquittant pas dès le début du stationnement de la redevance de stationnement, ou insuffisamment. Deux tarifs peuvent être proposés à l’usager, en fonction du moment où il s’acquitte de cette redevance : soit au réel, si le paiement est effectué dès le début du stationnement et pour toute la durée ; soit un tarif forfaitaire, sous la forme d’un FPS, dans le cas contraire. Un avis de paiement à régler dans les trois mois lui est alors notifié. Le stationnement payant à durée limitée sur le territoire de la ville de Senlis compte deux zones : une zone verte (4h max.) et une zone rouge (2h max.), toute l’année, du lundi au samedi, de 8h à 19h, avec un premier quart d’heure de stationnement non payant. Le montant du forfait post-stationnement dans les zones verte et rouge est de 20 euros, tarif volontairement pensé pour inciter à une meilleure rotation des véhicules de façon modérée.
À titre d’exemple, les montants de forfaits Post-Stationnement constatés dans les villes voisines sont les suivants : Chantilly : 33€ / Compiègne : 20€, ou encore Beauvais : 33€, Franconville : 25€, Pontoise 25€, Saint Ouen : 23€ ou même Paris : 50€ ou 35€ suivant les zones.
 

SE-336_Janvier-2018_Ima voies apaisées2