Retour vers Vie de la Municipalité

Senlis soutient le GHPSO

Les élus mobilisés pour l'hôpital de Senlis

► Motion du 15 décembre 2021
► Communiqué de Presse du 10 décembre 2021

MOTION POUR LA RÉOUVERTURE DU SERVICE DES URGENCES DE L’HÔPITAL DE SENLIS

15 décembre 2021 - motion votée à l'unanimité en Conseil municipal

Ville de Senlis  - Motion hôpital votée 2021-12-15
Depuis le 13 décembre dernier, comme annoncé par l’Agence Régionale de Santé (ARS) des Hauts-de-France, les urgences adultes du Groupement Hospitalier Public du Sud de l’Oise (GHPSO) ont été temporairement regroupées sur un site unique, celui de Creil. Il s’agit de la 2ème fermeture consécutive en 6 mois.

Nous souhaitons faire part de notre vive inquiétude quant à cette décision. Compte-tenu des difficultés de recrutement de médecins urgentistes, qui est un problème national, nous craignons que cette fermeture temporaire ne dure dans le temps. Cette situation est inacceptable pour tout un bassin de vie comptant 100 000 habitants.

Les raisons sont claires : le manque criant de professionnels de santé et paramédical pour assurer ce service, et le fait qu'avec cette pénurie certains médecins préfèrent exercer dans des grands centres dans lesquels les propositions de salaire leur semblent plus favorables.

L’ARS assure que ce dispositif transitoire sera revu dès que possible, lorsque les effectifs médicaux le permettront. Néanmoins, une réouverture de jour du service d’urgences de Senlis nécessiterait le recrutement de 3 à 4 médecins urgentistes.

Le Conseil Municipal a toujours plaidé en faveur d’une offre de soins de proximité de qualité, en ayant pour priorité d’améliorer le service des urgences, tant au niveau de l’accueil que des locaux, mais aussi l’information en direction des médecins de ville, et plus largement d’assurer un recrutement médical efficace et exigeant.

Cette nouvelle fermeture est un signal très négatif, tant pour les personnels de l’hôpital que pour les habitants et laisse craindre la disparition à terme de notre site hospitalier.

Nous insistons par conséquent sur la nécessité absolue de maintenir un service des urgences à Senlis.

Nous en appelons donc au soutien des membres du conseil municipal et leur demandons solennellement de se prononcer en faveur de la réouverture du service des urgences ainsi que du retour d’une ligne de SMUR à Senlis le plus rapidement possible.

Il en va de l’intérêt et de l’avenir du territoire et de ses habitants.

• • •

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

10 décembre 2021

2021-12-11 - Manifestation GHPSO_1907
L’Agence Régionale de Santé (ARS) des Hauts-de-France a annoncé qu’à compter du 13 décembre 2021 à 8h30, les urgences adultes du Groupement Hospitalier Public du Sud de l’Oise (GHPSO) seront temporairement regroupées sur le site unique de Creil.

Cette décision imposée par les circonstances d’absence de personnel, comme aujourd’hui malheureusement dans de nombreux hôpitaux en France, suscite notre plus vive inquiétude et semble inacceptable pour tout un bassin de vie comptant plus de 80 000 habitants. Malgré les problématiques de recrutement de médecins urgentistes que nous connaissons, cette fermeture temporaire ne saurait perdurer.

L’ARS assure que ce dispositif transitoire sera revu dès que possible, lorsque les effectifs médicaux le permettront et que le service d'urgences de Senlis est destiné à rester en fonction.

Pour notre part, nous avons toujours plaidé en faveur d’une offre de soins de proximité de qualité, en ayant pour priorité d’améliorer le service des urgences mais aussi l’information en direction des médecins de ville, et plus largement d’assurer un recrutement médical efficace et exigeant. Nous nous inquiétons du manque de résultats.

Le GHPSO travaille actuellement à améliorer son attractivité vis-à-vis des professionnels de la médecine d’urgence, et à développer l’accueil d’internes en médecine d’urgence avec le soutien du CHU d’Amiens. Il est indispensable de travailler également sur des solutions rapides, telle la possibilité de renforcer les effectifs de l’hôpital par des médecins qui pourraient par exemple assurer des tours de garde à leurs côtés. Les pistes sont nombreuses et doivent être examinées dès maintenant.

Pour ne pas susciter de confusion, nous souhaitons également préciser que les urgences gynécologiques et la maternité du site de Senlis conservent leur organisation habituelle, avec une présence sur place des médecins spécialistes (pédiatres, gynécologues obstétriciens et anesthésistes).

Nous insistons sur la nécessité absolue de maintenir un service des urgences à Senlis et sur le signal très négatif, tant pour les personnels de l’hôpital que pour les habitants, qu’a cette nouvelle fermeture provisoire. Aussi, nous demandons solennellement la réouverture du service des urgences le plus rapidement possible pour le bien du GHPSO, de ses personnels mais surtout pour toute la population.

 

SIGNATAIRES

PASCALE LOISELEUR
Maire de Senlis, vice-présidente du conseil de surveillance du GHPSO

ERIC WOERTH
Député de l’Oise

JÉRÔME BASCHER
Sénateur de l’Oise, représentant du Conseil départemental de l’Oise au sein du conseil de surveillance du GHPSO

GUILLAUME MARÉCHAL
Président de la Communauté de Communes Senlis Sud Oise (CCSSO)

ISABELLE GORSE-CAILLOU
Conseillère municipale de Senlis, représentante de la CCSSO au sein du conseil de surveillance du GHPSO

GHPSO 01