Retour vers Patrimoine architectural

Portail gothique : une étape importante

Une étape importante pour la restauration et la valorisation du portail gothique du Couronnement de la Vierge vient d'être amorcée. Le portail ouest de la Cathédrale Notre-Dame de Senlis fait en effet l'objet d'une phase d'étude climatique, qui a nécessité la pose de capteurs et d'une station météo.
Les données qui seront recueillies à l'issue de l'étude (dans environ 15 mois), permettront de mettre en œuvre une solution pérenne de conservation et de stabilisation du portail.

Contexte historique, les origines de la cathédrale
Le portail du Couronnement de la Vierge : le chef d’œuvre gothique de la cathédrale
Résumé des interventions précédentes sur le portail
L’étude climatique
La conférence du 12 septembre 2020

Contexte historique, les origines de la cathédrale

copyright_drac_picardie_2004---gommé

Au XIIe siècle, Senlis est une résidence royale prisée. En effet, la cour royale, qui est encore itinérante vient régulièrement s’établir à Senlis. Pierre, évêque de Senlis entre 1134 et 1151, est donc un proche du roi de France, Louis VII mais aussi de Suger, l’abbé de Saint-Denis.

Pierre assiste ainsi au chantier de la nef abbatiale de Saint-Denis en 1140, c’est en fait le premier édifice gothique. L’influence de ce chantier est considérable, le gothique va rayonner à travers toutes les grandes cathédrales. Les travaux de construction de Notre-Dame de Senlis commencent dans les années 1150 ou peu avant, c’est alors une des premières cathédrales rattachées au style gothique. Sur le côté occidental on réalise le portail du couronnement de la Vierge entre 1165 et 1170.

Le portail du Couronnement de la Vierge : le chef d’œuvre gothique de la cathédrale

2019-10-21---Visite-DRAC-portail-Ouest-Cathédrale_6680
Le portail ouest de Notre-Dame de Senlis présente plusieurs particularités qui le rendent exceptionnel :

Portail Gothique du Couronnement de la Vierge - croquis légendé

Format: PDF

Poids: 854,71 ko

Résumé des interventions précédentes sur le portail

IMG_3749

D’importants travaux de restaurations ont été réalisés entre 2004 et 2007, pour étudier, remettre en état et assurer la conservation des sculptures du portail et notamment les éléments présentant des traces de polychromie. À l’issue de cette phase, il devient nécessaire de protéger le portail et son décor des intempéries. Dans ce contexte, un porche provisoire en structure d’échafaudage bâché est mis en place d’urgence en aout 2007 pour clôturer les chantiers effectués sur le portail ouest. Le but est de temporiser afin de trouver une solution pérenne.

La possibilité d’installer un porche « néogothique » pérenne pour protéger le portail est envisagé en 2015. En effet, des traces sur le pourtour du portail laisse penser qu’une structure, un porche a pu être présent à des époques antérieures. Cette théorie est rapidement remise en cause. Les marques présentes sont des vestiges d’agrafage plus superficielles et non pas d’harpage. Il s’agit probablement d’un tore, une sorte de moulure en demi-cylindre sur le pourtour du portail.

À partir de 2015, le porche provisoire doit être démonté son état protégeant de moins en moins le portail. Il est nécessaire d’étudier une solution pérenne avant même d’envisager le démontage de la structure provisoire.

L’étude climatique

En lien étroit avec la Direction Régionale des Affaires Culturelle, avec l’expertise du Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques, la ville de Senlis se dote en 2018 d’une assistance à maitrise d’ouvrage (AMO) confiée à la société Anaglyphe. Tous ces acteurs se mettent d’accord sur la nécessité de réaliser une étude climatique sur le portail. Elle conditionnera la dépose du porche provisoire ainsi que les opérations futures.

Le portail subit les aléas climatiques qui impactent son état de conservation. L’étude climatique permet de mesurer précisément ces dégradations. Le principe est de mesurer la température, l’hygrométrie et la dynamique des fluides comme le ruissellement, grâce à une série de capteurs.

Les capteurs ont été intégrés discrètement au sein de la maçonnerie, directement dans les joints (grâce à une tige filetée qui servira de support). Ce dispositif a été complété par la pose d’une station météo à proximité du portail afin de mesurer les facteurs externes. Enfin, les données seront transmises par chaque appareil grâce à un émetteur radio.

L’instrumentation du portail a débuté en août 2020 avec la structure de protection provisoire encore en place. Cette période durera un mois et permettra d’avoir un « état 0 », c’est-à-dire de collecter des données pendant que le portail subit l’influence du porche provisoire. Une période de 14 mois de mesure permettra d’achever l’étude climatique dans de bonnes conditions. Le démontage de la structure provisoire sera déclenché directement après le premier mois de mesure, en septembre 2020.

Les maçonneries autour du portail ont été contaminées par le ruissèlement des eaux sur le porche provisoire. Elles devront donc être nettoyées et traitées au moment du démontage. La désinstallation de la structure s’accompagnera de la pose d’un dispositif anti-pigeon efficace qui ne généra pas l’écoulement.)

Grâce aux données recueillies, l’étude climatique, permettra de mettre en œuvre un cahier des charges précis. Les futures interventions de restauration et d’entretien, guidées par ces résultats, seront ainsi totalement adaptées au portail et favoriseront sa préservation.

Pour plus d'informations voir aussi la page " La Cathédrale Notre-Dame de Senlis "

 
Conférences de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Senlis :

Senlis - Portail Ouest_3511
Conférence "Le portail ouest de la cathédrale de Senlis, Nouvelles démarches et perspectives d’avenir"
Samedi 12 septembre 2020 à 15h - Salle polyvalente du Centre de Rencontre de l'Obélisque, 4 route de Creil
Par Thomas Vieweger et Aude Vieweger de Cordoüe de l’Atelier Anaglyphe et François Bourges, géologue et spécialiste climatologue de Géologie Environnement Conseil