Comment agir ?

Depuis 2004, le Frelon asiatique (Vespa velutina) ou Frelon à pattes jaunes colonise discrètement chaque département, puis fait « exploser » ses populations au point d’être vu un peu partout. L’Oise est colonisée depuis quelques années. Chaque automne, beaucoup d’ouvrières (un gros nid en contient jusqu’à 6000) sont en recherche de nourriture pour les larves de reines et de rois. Au printemps, les jeunes reines se réveillent, comme le frelon commun et les guêpes en général.

Dans l’Oise, le Frelon asiatique est aujourd’hui quasiment sur tout le territoire, y compris à Senlis. L’été dernier, on en voyait dans les jardins, le centre-ville, les lisières de forêts, et même jusque dans les champs de betteraves et de blés. L’espèce y nidifiait un peu partout : haut d’un peuplier, sous une plaque d’égout, dans un trou de mulot ou sur un mur de bâtiment.

Conduite à tenir

S’inquiéter lorsque le nid de Frelon asiatique est situé sur un passage, à moins de 5 mètres. Si un frelon s’approche, bien fermer la bouche et s’éloigner de lui en préférant un lieu ombragé. Éviter de « l’embêter » au risque qu’il pique : un frelon est une grosse guêpe qui peut piquer et repiquer sans mourir, car son dard sert à tuer ses proies et à se défendre (voir le visuel comparatif au bas de cette page). Il ne meurt pas comme une abeille venant de piquer. Attention car s’il pique, des « odeurs » avertissent ses congénères qui peuvent arriver et piquer à leur tour. Dans tous les cas, chaque nid de frelon asiatique n’est actif qu’une seule année, il disparaît avec les gelées d’automne. Dans notre région, aucun nid ne passe l’hiver. Ce sont les nouvelles reines qui, après un repos de novembre à mars, fabriqueront de nouveau un nid pour l’année suivante.

Piéger ou non ?

S’il n’y a pas de ruche et qu’aucun nid de frelon asiatique n’est signalé près d’un lieu de vie, le piégeage n’est pas nécessaire. Si une ruche est à protéger, le recours à des techniques de lutte est préconisé :

  1. Installer un grillage de protection des abeilles, devant l’entrée de la ruche,
  2. Piégeage, il existe différents modèles, privilégier ceux sans impact sur l’abeille,
  3. Luttes alternatives, avec des poules en déambulation autour des ruches par exemple.

 

Plus d’infos : De nombreuses informations sont disponibles sur le site du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) : frelonasiatique.mnhn.fr

PNR-CPIE_fiche-frelon-asiatique_2019-03-26-1

Le CPIE des Pays de l’Oise et le Parc naturel régional Oise-Pays de France, ont produit une fiche spéciale sur le Frelon asiatique, que vous pouvez télécharger ici :

La fiche "Frelon asiatique" PNR / CPIE

Format: PDF

Poids: 1,02 Mo

À l’occasion du Salon du Jardin 2019 à Senlis, le CPIE (Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) des Pays de l’Oise répondra aux questions sur cette espèce. Par ailleurs, des nids (vides) seront présentés.

Frelon Asiatique - @ AdobeStock_102550443